FCPE - la prison ne peut être une réponse à la délinquance des mineurs

Publié le par fcpe89

CONGRES NATIONAL DE LA FCPE A EPINAL

LES 10, 11 ET 12 MAI 2008

MOTION

Jeunes incarcérés et éducation

Aujourd’hui, plus de 700 mineurs sont incarcérés en France.

Avec la mise en place des peines planchers, la révision du Code pénal

et notamment l’ordonnance de 45, il est certain que ce nombre va

considérablement augmenter.

La FCPE rappelle que la prison n’est pas une réponse à la

délinquance des mineurs.

Nous exigeons que soit respectée l’obligation de scolarisation pour tous

les jeunes de moins de 16 ans et le droit à poursuivre le cursus scolaire

en cours.

Nous demandons que tout soit mis en oeuvre pour que l’instruction soit

donnée par du personnel compétent auprès de tous les mineurs et

jeunes majeurs incarcérés afin de faciliter leur réinsertion.

Les parents d’élèves de la FCPE rappellent que les textes

réglementaires relatifs à l’éducation nationale s’appliquent aussi

aux jeunes incarcérés.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article